S’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
Effet « onde de choc »

 
Répondre au sujet    Entraideapn Index du Forum » Entraideapn » REFLEXIONS Sujet précédent
Sujet suivant

Effet « onde de choc »
Auteur Message
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Mai 2009
Messages: 2 359

Message Effet « onde de choc » Répondre en citant
Effet « onde de choc »



Prenons l’image d’un marteau tapant sur un clou. Le marteau est celui qui frappe sur le clou, ce qui a des conséquences sur le clou. Mais les coups du marteau sur le clou a aussi des conséquences sur le mur où est planté le clou.





Dans les violences psychologiques, le marteau est l’agresseur/eusse psychologique et le clou sa victime. L’agresseur/eusse psychologique « tape » sur la victime parce que ses « coups » lui servent à lui/elle (les « coups » et leurs conséquences vont lui servir à lui/elle). Les « coups » peuvent être directs (c'est-à-dire infligés à la victime, quasi toujours en privé, sans témoin), mais peuvent être aussi indirects en se servant d’intermédiaires (des cautions manipulées, intéressées, « obligées » etc…).
Chaque « coup » qu’il soit direct, ou indirect a des répercussions sur les relations entre la victime et les autres personnes concernées par l’onde de choc impulsée par l’agresseur/eusse psychologique.
 
Prenons un exemple de cet effet onde de choc.
 
Un/e agresseur/euse psychologique (AP) « tape » sur une victime (V) parce qu’il/elle n’a pas obtenu ce qu’il/elle voulait de la personne victime. C’est le début de l’onde de choc qui va se propager.
 
Une des propagations
AP utilise une caution ( C) à qui AP  a fait croire que V est un danger pour elle.







Etat des lieux de la relation entre C et V avant l’intervention de AP
C et V avaient une relation amicale, sans ombre particulière. C est cependant plus proche de AP, partageant notamment une passion commune qui leur fait passer beaucoup de temps ensemble.
 
Raison visible et raison invisible du basculement de la relation entre C et V
La raison visible est un désaccord intervenu entre C et V. La raison invisible est que AP a été à l’initiative de ce supposé désaccord en manipulant C.
 
Etat des lieux de la relation entre C et V après ce basculement
C rejette V, rompt la relation sans que V ait eu droit à des explications, sans avoir le droit de s’exprimer.
 
 
Une autre des propagations
C a un/e conjoint/e (CC) qui se « range » de son côté.





Etat des lieux de la relation entre CC et V avant l’intervention de AP
Pour CC, V est un/e ami/e de C au départ ( C connaissait V avant de se mettre en couple avec CC). CC n’a pas de problème relationnel avec V.
 
 
Raison visible et raison invisible du basculement de la relation entre CC et V
La raison visible du basculement de la relation est la rupture de la relation entre C et V. CC est le/la conjoint/e de C, il/elle n’a pas de raison particulière à ne pas croire la version de quelqu’un qu’il/elle aime, dont il/elle partage la vie. CC suit donc par loyauté, fidélité, soutien le choix de C, et rejette V.
La raison invisible est toujours le choix délibéré de AP de s’en prendre à V en utilisant C, et par rebonds CC. D’autant plus que quand C exprime ses reproches vis-à-vis de V en présence de CC et AP, celui/celle-ci renforce la version de C (même si la version est fausse et impulsée par AP). AP se sert de C comme d’un bouclier qui émet les critiques vis-à-vis de V, alors que c’est AP qui est à l’origine de ces critiques (mais ceci évidement n’est pas mis en avant).
 
 
Etat des lieux de la relation entre CC et V après ce basculement
CC rompt aussi la relation avec V, sur la seule version de C, « confortée » par le « soutien » de AP.
 
 
Une autre des propagations
F est un membre de la famille de AP.



Etat des lieux de la relation entre F et V avant l’intervention de AP
F et V étaient très bons amis depuis de nombreuses années.
 
Raison visible et raison invisible du basculement de la relation entre F et V
Par solidarité familiale, F préfère mettre quelques distances avec V.
La raison invisible est encore la fausse version véhiculée par AP auprès de F.
 
Etat des lieux de la relation entre F et V après ce basculement
F est à l’initiative de l’éloignement vis-à-vis de V. V qui ne comprend pas perd confiance en F, la relation se distend d’autant plus.
 
 
Une autre des propagations
A est un proche de V et AP.





Etat des lieux de la relation entre A et V avant l’intervention de AP
A est un proche de V et AP. A pense pouvoir arranger les relations entre AP et V, pensant qu’il s’agit de problèmes de compréhension réciproques. C’est une initiative propre à A.
 
Raison visible et raison invisible du basculement de la relation entre Aet V
A essaye de discuter avec AP, mettant en avant l’argument que V ne comprend pas les comportements de AP. AP se met en colère, se victimisant, rejetant l’entière responsabilité des problèmes sur V et refuse de poursuivre la discussion. Par la suite AP rompt la relation avec A, refusant toute communication. Toutes les tentatives de A de dialogue se soldent par des échecs.
La raison invisible de cette rupture est le choix de AP de culpabiliser A, de faire croire à A qu’il/elle est responsable de cette rupture de lien, alors qu’en fait c’est un choix délibéré de AP. Accepter de discuter avec A pour trouver des solutions à des problèmes relationnels (qui ne sont pas des problèmes relationnels en fait) c’est prendre le risque pour AP de se mettre à découvert, et de mettre à jour des illogismes, des décalages entre les propos qu’il/elle a pu diffusés et les réalités. Le choix que AP fait lui permet de mettre à mal A, sans qu’il/elle comprenne pourquoi.
 
Etat des lieux de la relation entre A et V après ce basculement
Même si V n’a rien à voir entre ce qui s’est passé entre A et AP, A a été « vacciné/e » dans la tentative de résolution de problèmes entre deux autres personnes, et est pré-conditionné/e à ne pas retenter la même démarche avec V. A va donc éluder ce sujet là avec V, qui lui/elle aurait eu besoin d’en parler. Une distanciation de protection réciproque va s’installer. A et V continuent d’avoir des relations, mais des relations « prudentes ».
A peut aussi espérer que AP reprendra des relations avec lui/elle, donc ne plus s’emmêler devient un gage possible à cette reprise de relations.
 
 
Une autre des propagations
EF est l’enfant de F.


 



Etat des lieux de la relation entre EF et V avant l’intervention de AP
EF est ami/e avec l’enfant de V depuis des années. Les deux enfants s’entendent très bien. EF est souvent au domicile de V, comme son/sa ami/e va régulièrement au domicile de F. EF apprécie V avec qui il/elle s’entend bien aussi.
 
 
Raison visible et raison invisible du basculement de la relation entre EF et V
F ayant mis de la distance avec V, et étant dans une loyauté familiale vis-à-vis de AP, EF se doit d’être dans les mêmes rails. EF n’a rien à reprocher à V, mais ne peut plus aller aussi librement qu’avant chez V. De plus EF entend des critiques sur V dans son entourage, ce qui le met mal à l’aise vis-à-vis de V et de son enfant. Celui/celle-ci ne comprend pas les réactions de son ami/e qui ne peut pas répéter ce qu’il/elle a entendu.
La raison invisible n’est pas forcément des interventions directes de AP sur EF, mais là la loyauté familiale sert les intérêts de AP. AP aura utilisé F, et par rebond cette utilisation aura des conséquences sur EF.
 
 
Etat des lieux de la relation entre EF et V après ce basculement
EF met en place une stratégie d’évitement vis-à-vis de V, ce que ne comprend pas son ami/e, enfant de V. La relation entre les deux enfants est forcément abîmée, puisque des sujets deviennent tabous.
 
 
Ce ne sont que quelques propagations de l’onde de choc déclenchée par un/e agresseur/eusse psychologique. Chaque personne victime pourrait faire un schéma de toutes les propagations de l’onde de choc subie et se rendre compte des conséquences sur de nombreuses personnes de leurs entourages, alors qu’au départ une seule personne impulse cette onde. Ces propagations ont des conséquences sur la victime, mais aussi sur des proches de la victime dans leurs relations à d’autres.
 
Une victime de violences psychologiques subit toutes les conséquences des propagations d’une onde de choc. Même si avant la personne victime pensait avoir une équilibre relationnel avec tous les membres de ses entourages, cette onde de choc produit de nombreux déséquilibres  relationnels auxquels elle doit faire face.
 
 
Même si certains/certaines pensent qu’il suffirait de discuter pour lever tout malentendu possible, ce n’est en aucun cas la réalité des violences psychologiques. La personne victime a beaucoup de mal à se faire entendre, et elle est rarement au courant de ce qui se passe en souterrain contre elle, des mensonges et des manipulations. Quand elle peut arriver à avoir accès à certains mensonges, manipulations, en fonction de la dégradation des liens, il lui faudra encore pouvoir accès à la parole. 




© Entraideapn, tous droits réservés, mai 2013





 
 



Lun 13 Mai - 18:01 (2013)
Publicité






Message Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?

Lun 13 Mai - 18:01 (2013)
Montrer les messages depuis:    

Répondre au sujet    Entraideapn Index du Forum » Entraideapn » REFLEXIONS Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers: 

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Design by Freestyle XL / Flowers Online.Traduction par : phpBB-fr.com