S’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
Quand le/la manipulateur/trice utilise la « caution » de sa victime pour la manipuler

 
Répondre au sujet    Entraideapn Index du Forum » Entraideapn » REFLEXIONS Sujet précédent
Sujet suivant

Quand le/la manipulateur/trice utilise la « caution » de sa victime pour la manipuler
Auteur Message
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Mai 2009
Messages: 2 359

Message Quand le/la manipulateur/trice utilise la « caution » de sa victime pour la manipuler Répondre en citant
Quand le/la manipulateur/trice utilise la « caution » de sa victime pour la manipuler
 
Il y a des situations où le/la manipulateur/trice va faire en sorte d’obtenir la caution de sa victime à son insu. 
La victime est ainsi dupée par un piège mis en place par le/la manipulateur/trice. 
En simplifié, c’est : « le manipulateur fait croire quelque chose au manipulé, mais ce quelque chose se retourne contre ce dernier qui aura du mal à prouver la manipulation puisqu’il y a participé ». 
  
Un exemple au travail 
Pour une embauche, il faut effectuer un tri des candidatures. Le responsable de la structure propose, « démocratiquement », à 4 de ses collègues d’effectuer ce tri. 
Sur 12 dossiers reçus à étudier, un se détache nettement du lot par ses diplômes, et ses réussites personnelles. 
Les 4 collègues sont d’accord pour mettre en avant ce dossier. Le responsable n’a plus qu’à valider ce « choix ». 
Pourquoi mettre « choix » entre guillemets ? Ne s’agirait il pas d’un réel choix ? 
Que nenni ! Ce que les collègues ne savent pas, c’est que le responsable avait déjà effectué une première sélection : la candidature qu’il voulait être choisie et d’autres nettement en dessous. Forcément son choix allait sortir du lot. 
La manipulation ne s’arrête pas là. Le candidat retenu a le même profil qu’un des quatre collègues. Ce collègue l’avait bien perçu, mais dans aucune conversation avec le responsable il n’a été question de licenciement par la suite, puisque la structure était dans l’embauche. Il fallait donc juste faire un choix pour le « bien » de la structure. 
Le candidat sélectionné est donc embauché. Quelques temps plus tard, il devient évident que le responsable était un intime du candidat. Mais ce n’était pas du piston, puisque ce sont les collègues qui l’ont choisi (sauf qu’ils ne savaient pas ce « détail »). 
Quelques temps plus tard, le collègue au même profil est licencié, pour des raisons « budgétaires » de la structure. 
  
Le manipulateur a donc réussi à mettre en place la personne qu’il voulait sans qu’on puisse le lui reprocher, puisque le choix ne venait pas de lui… en apparences. 
  
  
Un exemple dans le domaine privé 
Un couple séparé avec enfants. Le parent A doit payer une pension au parent B. 
Le parent A remet un chèque pour la pension au parent B pour le 1er mois. Quelques jours passent, le chèque n’est pas débité du compte du parent A. 
Le mois s’écoule, le parent A donne un autre chèque pour le 2ème mois, et s’étonne auprès du parent B que le 1er chèque n’ait pas été débité. Le parent B lui répond qu’il ne l’a pas encore encaissé, débordé par le quotidien et le travail, et qu’il mettra les deux chèques en même temps. 
Le mois s’écoule, les chèques ne sont pas encaissés. 
Le parent A donne son 3ème chèque au parent B, et lui fait la remarque que les 2 premiers ne sont toujours pas débités de son compte. Le parent B lui répond que finalement, il a décidé de mettre de côté ces chèques pour se créer une « épargne obligatoire » en prévision de vacances avec les enfants, expliquant que, les taux des livrets étant tellement bas, dans une tirelire personnelle, il y gagnerait tout autant et ne serait pas tenté de piocher dedans avant. 
7 mois passent, aucun chèque n’a donc été encaissé. 
Le parent A a tout le temps laissé sur son compte le montant nécessaire au retrait des chèques (même si le parent B lui a assuré qu’il le préviendrait avant de déposer les chèques). 
Le 8ème mois, le parent A se voit notifier que le parent B a déposé une plainte contre lui pour non paiement des pensions. 
  
Le parent A a été piégé ; il n’a aucune preuve de sa bonne foi et de s’être fait manipuler. 
  
  
Comment ne pas se laisser prendre dans une telle manipulation ? 
La meilleure solution est de se poser des questions sur la situation, et de passer en revue tous les possibles « pourquoi » sur celle-ci. 
Il faut aussi s’assurer d’avoir des garanties sur la situation créée par la personne, et ne pas se contenter de ses seuls mots. Agir en amont prévaut sur se faire avoir en aval. 
  
  
Entraideapn 
20 novembre 2014 
  
© Entraideapn, tous droits réservés 

 
 



Jeu 20 Nov - 16:46 (2014)
Publicité






Message Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?

Jeu 20 Nov - 16:46 (2014)
Montrer les messages depuis:    

Répondre au sujet    Entraideapn Index du Forum » Entraideapn » REFLEXIONS Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers: 

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Design by Freestyle XL / Flowers Online.Traduction par : phpBB-fr.com