S’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
aider une victime de violences psychologiques

 
Répondre au sujet    Entraideapn Index du Forum » Entraideapn » REFLEXIONS Sujet précédent
Sujet suivant

aider une victime de violences psychologiques
Auteur Message
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Mai 2009
Messages: 2 359

Message aider une victime de violences psychologiques Répondre en citant
Aider une victime de violences psychologiques
  
  
Les comportements les plus aidants que nous puissions adopter pour une victime de violences psychologiquessont (entre autres): 
  
-        d’être à son écoute, cad être là quand elle a besoin de parler, l’écouter sans juger, la croire (face aux multiples mensonges et manipulations d’1 agresseur/e psychologique, c’est très difficile pour une victime d’être écoutée et crue, et dans la majorité des cas de violences psychologiques, la phrase qui revient le plus est « on ne me croit pas »… et ces réactions là de « non-croyance » peuvent renforcer le travail de sape que fait déjà 1 agresseur/e. Un/e agresseur/e veut pousser sa victime à croire que c’est elle qui déraille, qui ne comprend rien… et si l’entourage est aussi dans la réaction « on ne te croit pas », celle-ci ne fait que renforcer ce que l’agresseur/e psychologique met en tête de sa victime). 
  
  
-        d’être au rythme d’évolution de la victime face à la situation. Le processus d’évolution de la victime est en fait un « yoyo »… elle va avoir des moments où elle se rend compte qu’il y a des choses qui ne vont pas dans la relation, puis elle va revenir en arrière « non tout va bien, c’est moi qui interprète mal »… et ces « un pas en avant, un en arrière » peuvent se produire plusieurs fois, mais à chaque fois c’est tout de même une évolution qui permet une prise de conscience de plus en plus grande. Ce genre d’évolution en yoyo va se produire à chaque grande étape… même une fois la décision prise de la séparation, et après, c’est encore possible… parce que la victime n’est pas seule dans la relation, il y a « l’autre », et cet autre freine, re-séduit etc… pour ne pas perdre sa « suprématie ». Donc « être au rythme de la victime » c’est comprendre ce yoyo, et ne pas juger… parce que si le/les jugements blesse/nt trop la victime, elle risque de ne plus s’exprimer. 
  
  
-        ne pas rompre le lien, et le maintenir par quels que moyens que ce soient, parce que rompre le lien c’est permettre à l’agresseur/e d’atteindre son but d’isolement de la victime. 
  
  
-        opter pour la franchise. Un/e agresseur/e psychologique veut isoler sa victime, il/elle va donc tenter de semer des graines de zizanie entre elle et ses potentiels soutiens. Si par exemple, l’agresseur/e se débrouille pour entrer en contact avec vous, pour raconter SA version ou autres balivernes pour essayer de vous mettre dans sa poche, il/elle peut vous suggérer, vous faire comprendre qu’il vaudrait mieux que votre conversation reste entre vous, pour éviter une nouvelle crise de la victime, vous faisant croire que c’est mieux pour tout le monde, voir vous pouvez croire seul/e que c’est mieux… or c’est faux, parce que l’agresseur/e se débrouillera d’une façon ou d’une autre pour que la victime apprenne que vous avez eu des contacts. Comme la victime a été de multiples fois trahie par l’agresseur/e psy, elle peut alors penser que vous agissez de même. Il vaut mieux donc vraiment opter pour la franchise et dire qu’il y a eu contact, approches… 
  
  
-        ne pas l’inciter à se venger. Un/e agresseur psychologique veut pousser à la faute sa victime pour en obtenir ce que lui/elle veut. Inciter une victime à sa venger c’est faire le jeu de l’agresseur/e psy, qui emmêlant cause et conséquence, se débrouillera pour isoler une potentielle réaction de vengeance et la présenter comme un acte isolé dû aux seules velléités néfastes de la victime. 
  
  
-        ne pas choisir à sa place. Un/e agresseur/e psy a voulu déresponsabiliser sa victime, choisissant à sa place la plupart du temps, tout en lui faisant croire qu’elle était consentante, voir tout en la responsabilisant quand les conséquences pouvaient être négatives. Il faut aider la victime à retrouver sa capacité à choisir, à décider d’elle-même et pour elle. 
  
  
Entraideapn 
16 janvier 2016 
  
  
 © Entraideapn, tous droits réservés 

 
 



Dim 17 Jan - 16:44 (2016)
Publicité






Message Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?

Dim 17 Jan - 16:44 (2016)
Montrer les messages depuis:    

Répondre au sujet    Entraideapn Index du Forum » Entraideapn » REFLEXIONS Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers: 

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Design by Freestyle XL / Flowers Online.Traduction par : phpBB-fr.com